Le véganisme - d'un point de vue écologique

Le véganisme - d'un point de vue écologique

Vegan pour notre planète. Nous allons vous dire pourquoi.

Un mode de vie végan a un effet positif sur notre environnement et est beaucoup plus durable que les autres formes de nutrition. En ces temps de changement climatique, cette question devient de plus en plus importante et est souvent discutée sur les réseaux sociaux. Mais qu'est-ce qui rend la nutrition végane plus écologique et quels sont les problèmes avec les autres formes de nutrition? Y a-t-il quelque chose à considérer ici pour éviter de laisser une empreinte ou est-ce qu'un mode de vie végan est-il une sorte de sortie de secours?

L’impact des déboisements

En raison de la multiplication croissante de l’élevage et de la forte demande de viande et d’autres produits d’origine animale, les entreprises ont besoin de plus en plus de surfaces pour la culture d’aliments pour les animaux ou pour le pâturage. Les terres étant limitées, de plus en plus de zones forestières sont nécessaires à l'agriculture. Celles-ci sont toutefois importantes pour le climat et abritent d'innombrables espèces animales, qui sont chassées de leur habitat naturel par le déboisement. En conséquence, la nature est détruite un seul but: la culture des terres agricoles pour l'alimentation animale, ce qui à son tour profitera à l'élevage et à la consommation de viande.

Le véganisme - d'un point de vue écologique

Consommation de ressources naturelles

Pour pouvoir cultiver des plantes, des fruits et des légumes, il nous faut de l’eau: c'est la condition de base pour une récolte réussie. Cependant, les produits d'origine animale nécessitent des masses d'eau nettement supérieures et consomment donc des ressources importantes. Celles-ci sont épuisées chaque année - la raison? Trop d'animaux ne sont utilisés que pour la consommation. Le bœuf a besoin de plusieurs milliers de litres d’eau par kilo de viande, tandis que de nombreux produits à base de légumes en contiennent environ un dixième.

Bien entendu, le régime alimentaire à base de plantes contient également des aliments qui consomment plus d'eau que d'autres. Dans ce cas, informez-vous à l'avance et ajustez votre alimentation en conséquence (comme les avocats par exemple). En comparaison, on peut toutefois affirmer que les produits d'origine animale représentent de loin la plus grande partie de la consommation d'eau et qu'il serait beaucoup plus logique d'utiliser les aliments d'origine végétale directement cultivés pour la consommation humaine.

Le véganisme - d'un point de vue écologique

Jour de dépassement de la Terre

Le Jour du dépassement de la Terre (aussi appelé Jour de la dette écologique) indique chaque année quand nos ressources sont consommées et quand la demande humaine dépasse les ressources naturelles. Le but de la campagne est de sensibiliser les gens aux limites de nos ressources naturelles et d’attirer l’attention sur ce problème. Alors que dans les années 1980, nous étions encore en décembre de chaque année, aujourd'hui Overshoot Day passe à août. Cela change d'année en année. À l'heure actuelle, nos ressources sont déjà épuisées d'ici l'été, mais la tendance se déplace de plus en plus vers le printemps.

Gaz nocifs pour le climat

L'alimentation, que les animaux consomment, est en grande partie métabolisée par ceux-ci et convertie en chaleur et en purin. Au cours de ce processus, des gaz nocifs pour le climat sont libérés, ce qui contribue de manière significative à la hausse des températures de la terre. La hausse des températures, à son tour, fait fondre la glace dans les calottes polaires et faire monter le niveau de la mer. Cependant, les effets vont beaucoup plus loin et sont presque infinis.

Bien entendu, les polluants et les gaz nocifs du trafic routier, par exemple, doivent également être pris en compte. Cependant, les polluants rejetés et produits par l'élevage excessif sont beaucoup plus élevés et influencent bien plus notre environnement.

Le véganisme - d'un point de vue écologique

La nutrition végane, une excuse pour tous?

Si vous considérez maintenant le mode de vie végan comme une solution à notre problème, ce n’est pas si simple. Une forme de nutrition avec des aliments purement transformés peut laisser une empreinte plus grande qu'on ne le pensait initialement. Les aliments frais sont le facteur le plus important ici et rendent le véganisme si sain et bon pour notre climat. En outre, le renoncement à la nourriture, qui nécessite d’énormes quantités d’eau, peut avoir un effet positif sur notre planète. Si vous prêtez attention à quelques conseils et que vous vous reposez principalement sur des aliments frais, vous aidez déjà beaucoup l'environnement. Ainsi, une empreinte négative pour le climat peut être minimisée, voire éliminée.

Le véganisme - d'un point de vue écologique



Vous pourriez être intéressé par

  • Protégeons nos enfants de la consommation excessive de sucre et de la dépendance au sucre
    Inspiration

    Protégeons nos enfants de la consommation excessive de sucre et de la dépendance au sucre

    En France, en 2015, 3,7 millions de personnes prenaient un traitement médicamenteux pour leur diabète (soit 5,4% de la population).

    Plus >
  • Le véganisme - d'un point de vue physique
    Inspiration

    Le véganisme - d'un point de vue physique

    Le véganisme est-il lié à une bonne santé? Nous partageons notre expérience avec vous.

    Plus >
  • Le véganisme d'un point de vue éthique
    Inspiration

    Le véganisme d'un point de vue éthique

    Vegan pour des raisons éthiques. Que cache le terme?

    Plus >
  • Régime crudivore: 5 bonnes raisons d'essayer
    Inspiration

    Régime crudivore: 5 bonnes raisons d'essayer

    Une alimentation crue permet de manger de façon bien équilibrée!

    Plus >